Non à la guerre, chaude ou froide !

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Un communiqué de presse de Force-Vie a été publié hier, sur l'Ukraine et sur la paix. J'adhère totalement aux idées exprimées par ce document, que j'ai contribué à élaborer.

 

 

A quoi rime la frénésie politicienne belliciste en France et en Europe ?

 

La situation en Ukraine est extrêmement complexe, contrastée, fort éloignée de l'image grossière, manichéenne, voire biaisée, à laquelle nous ont habitués les US dans toutes les affaires du monde, et qui est projetée quotidiennement par les grands médias traitant de l'Ukraine.

 

Que penser, par exemple, de l'indulgence de l'UE et de la presse face à la présence de néo-nazis dans le gouvernement de Kiev, ou sur le terrain pour tirer sur la population ? Il faudrait un peu d'équité, de décence. Il faut aussi plus de prudence.


 

Le rôle des Européens n'est pas d'abord de prendre parti, mais avant tout de jouer les bons offices pour ramener la paix dans ce chaos, en prenant en compte les composants divers et les intérêts réels de ce pays.

 

 

En outre, il ne faut pas jouer avec le risque de guerre, quand deux puissances nucléaires sont en friction. Nous savons que plusieurs catastrophes qui ont été évitées de justesse, ont failli résulter d'erreurs d'interprétation ou de calcul.

 

Nous n'avons pas de forces armées à déployer à l'Est, donc l'idée de faire une guerre à la Russie est absurde. Cela va sans dire. Cela va encore mieux en le disant.

 

Il est absolument et inconditionnellement hors de question de nous laisser embarquer par l'OTAN si peu que ce soit dans une aventure militaire aux conséquences imprévisibles.

 

Quant à la guerre économique, elle ferait en Europe des dégâts bien pires qu'en Russie. Le gaz russe partirait en Chine pour peut être ne plus en revenir. Les Russes chercheraient ailleurs d'où importer les produits européens. Le chômage s'accroitrait énormément.

 

Deux anciens chanceliers allemands et la totalité des intérêts économiques allemands se sont déclarés avec une fermeté sans faille contre des sanctions autres que symboliques contre la Russie. Nous partageons entièrement leur point de vue.

Nous sommes scandalisés de voir les US prétendre imposer un Blocus Continental à la Russie, sans plus de considération pour nos intérêts économiques vitaux.

 

Les US, s'ils avaient encore une grande politique, n'auraient pour objectif principal en Ukraine que de refouler toujours plus la Russie et de diviser l'Europe et la Russie. Comme ce n'est plus le cas, leur seul objectif réel est probablement de montrer qu'ils sont encore les patrons. Ils ne le sont plus.

Le danger de guerre est probablement nul, sauf si l'Europe se couche aux pieds de Washington. La France et l'Europe doivent, dans cette affaire, signifier clairement à Washington que les temps ont changé.

 

L'Europe doit être indépendante et se défendre elle-même. L'OTAN ne sert à rien si elle devient pour nous un danger.

 

Nous déplorons la position servile et dangereuse de l'UE sur ce dossier et sommes prêts à mobiliser l’opinion française si aucune décision n’est prise en faveur de la Paix.

 

Commentaires 

 
0 # Hellebora 2014-05-16 02:15 Cher Monsieur,
Il ne vous reste qu'à vous rendre sur le blog d'Olivier Berruyer, les-crises.fr et à signer & partager la pétition que plusieurs ce ses contributeurs ont rédigée :
http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_President_de_la_Republique_Francaise_LA_FRANCE_NE_DOIT_PAS_SOUTENIR_LE_NAZISME_EN_UKRAINE/?copy

PS : je vous ai découvert grâce au blog les-crises.fr
Répondre | Répondre en citant | Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Nouveauté !

Evénements

Aucun événement